Valerie Pottie Bunge

C’est en juillet 2020 que Valerie Pottie Bunge a été nommée sous-ministre déléguée au ministère de Service Nouvelle-Écosse et des Services internes.

Biographie

Valerie Pottie Bunge

Valerie a de l’expérience dans la prestation de conseils sur des questions liées aux gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, et également sur les changements aux lois et à la réglementation. Elle s’acquitte de ces fonctions tout en soutenant une culture organisationnelle qui fait une place à l’équité, à l’inclusivité et à la diversité.

Valerie a mené de nombreuses initiatives clés durant sa carrière, notamment l’amélioration de l’accessibilité, la promotion des méthodes réparatrices dans le cadre du système de justice criminelle, et l’amélioration de l’accès à la justice, surtout pour les personnes qui éprouvent le plus de difficultés.

Rôle actuel

Sous-ministre déléguée, ministère de Service Nouvelle-Écosse et des Services internes

La sous-ministre déléguée est chargée de rationaliser la réglementation et de faciliter les contacts des citoyens et des entreprises avec le gouvernement. Elle est aussi chargée de protéger l’intérêt du public.

Au nombre de ses responsabilités :

  • voir au fonctionnement des registres des biens fonciers, des biens personnels, du bureau de l'état civil, des sociétés de capitaux et des lobbyistes;
  • surveiller les services aux entreprises et aux consommateurs, notamment délivrer les permis aux entreprises réglementées, inspecter ces entreprises et protéger les consommateurs;
  • surveiller l’attribution de permis et licences d’alcool, de jeu, de carburants et de tabac, voir au respect des conditions connexes et procéder aux vérifications.

Rôles précédents

  • Conseillère stratégique auprès du sous-ministre de la Justice, ministère de la Justice
  • Directrice générale, politique et gestion de l’information, ministère de la Justice
  • Analyste principale des politiques, Bureau des politiques et des priorités
  • Directrice des politiques, de la planification et de la recherche, ministère de la Justice